inaptitude du salarié : reprise du salaire au delà de délai d’un mois pour reclasser ou licencier.

Lorsque le salarié est inapte à son poste, l’employeur dispose d’un mois pour le reclasser ou à défaut pour le licencier du fait de l’impossibilité de reclassement.

Si le salarié n’a pas été reclassé ou licencié dans le délai d’un mois calendaire suivant l’avis d’inaptitude, l’employeur a l’obligation de reprendre le paiement du salaire.

Mais jusqu’à quand ?

La Cour de Cassation nous précise dans son arrêt du 12 décembre 2018, n° 17-20801, que le salaire est dû de la date de l’avis d’inaptitude jusqu’à la date de première présentation de la lettre de licenciement.